Etats-Unis : « Les 9 de Little Rock »


les 9 de Little Rock, roman ado

Le roman « Les 9 de Little Rock » d’Elise Fontenaille vous plonge dans un épisode marquant de l’histoire des USA. Découvrez le jour où les premiers adolescents afro-américains ont intégré un lycée jusque là réservés « aux Blancs ».

Elise Fontenaille est une autrice qui a l’art de transmettre des faits historiques à travers un roman. Après notamment « Kill the Indian in the Child », là voici de retour avec le roman pour ados « Les 9 de Little Rock ».

Qui sont « Les 9 de Little Rock » ?

Le 4 septembre 1957 est un jour qui restera à jamais gravé dans l’Histoire des Etats-Unis. Neuf adolescents afro-américains intègrent le lycée huppé « Little Rock Central High School » dans l’Arkansas. C’est la première fois qu’un établissement réservé aux Blancs accueille des lycéens afro. La tension est extrême, et les déchaînements de violence et de haine laissent présager une intégration impossible. Et pourtant, face aux partisans de la ségrégation raciale – dont le gouverneur Faubus, les élèves tiennent bon et reçoivent in extremis le soutien du président Eisenhower. Mais quel soutien ! Ce sont plus de 1 000 soldats de la 101e division parachutiste qui débarquent sur le campus, pour accompagner nuit et jour chacun des 9 adolescents.

Cette rentrée devait être un grand jour pour Elizabeth, Melba, Carlotta, Minnijean, Gloria, Thelma, Ernest, Jefferson et Terrence. Mais ils ne savaient pas encore qu’ils étaient en train d’écrire un épisode crucial de la lutte contre la ségrégation raciale.

Ce que j’ai aimé dans « Les 9 de Little Rock » ?

En lisant le roman, les adolescents découvrent combien la ségrégation raciale faisait encore rage à l’aube des années 60. La tension est palpable, et le lecteur ne retrouve un souffle apaisé que dans les dernières pages. Celles montrant le chemin parcouru par chacun, mais aussi par toute une Nation.

Le roman évoque aussi le contrebassiste de jazz Charles Mingus, qui a composé Fables of Faubus en réaction à ces évènements :

« Oh, Lord, don’t let ’em shoot us!
Oh, Lord, don’t let ’em stab us!
Oh, Lord, no more swastikas!
Oh, Lord, no more Ku Klux Klan!

Name me someone who’s ridiculous, Dannie.
Governor Faubus!
Why is he so sick and ridiculous?
He won’t permit integrated schools.

Then he’s a fool! Boo! Nazi Fascist supremists!
Boo! Ku Klux Klan

Name me a handful that’s ridiculous, Dannie Richmond.
Bilbo, Thomas, Faubus, Russel, Rockefeller, Byrd, Eisenhower
Why are they so sick and ridiculous?

Two, four, six, eight:
They brainwash and teach you hate.»

Ce qui donne en français :

« Oh Seigneur, ne les laisse pas nous abattre
Oh Seigneur, ne les laisse pas nous poignarder
Oh Seigneur, ne les laisse pas nous rouler dans le goudron et les plumes
Oh Seigneur, plus de croix gammées !
Oh Seigneur, plus de Ku Klux Klan !

Cite-moi quelqu’ un de ridicule ?
Le Gouverneur Faubus
Pourquoi est-il malade et ridicule ?
Il s’oppose à l’intégration scolaire [des noirs]

Alors, c’est un dingue ! A Bas les nazis, les fascistes, ceux qui se croient supérieurs
A Bas le Ku Klux Klan

Cite-m’en quelques-uns qui sont ridicules, Dannie Richmond
Bilbo, Thomas, Faubus, Russel, Rockefeller, Byrd, Eisenhower
Pourquoi sont-ils à ce point malades et ridicules ?
Deux, quatre, six, huit. Ils vous lavent le cerveau et vous enseignent la haine. »

les 9 de Little Rock, roman ado

En fin d’ouvrage, vous découvrirez quelques photos des différentes époques évoquées dans le roman. Pour ma part, j’ai scruté longuement le portrait de chacun des 9 lycéens et lycéennes en me demandant si j’aurais tenu face à une telle pression.

Un roman facile à lire et qui bouscule !

Sandrine Damie

Les 9 de Little Rock
D’Elise Fontenaille
Oskar Editeur
9,95 euros

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.