Autriche : Sissi, impératrice… évidemment !


Sissi impératrice d'Autriche - Folio junior

Comment ne pas penser à Sissi lors d’un voyage en famille à Vienne ? Cette escapade viennoise peut être l’occasion de faire découvrir cette jeune princesse rebelle à votre ado.

Sissi impératrice d'Autriche - Folio juniorJe vous l’accorde, il n’est pas facile de faire lire la biographie de Sissi, impératrice à un(e) ado. Ringard ? Démodé ? Pas d’actualité ? Détrompez-vous ! Catherine de Lasa a dépoussiéré cette histoire de princesse du XIXe siècle dans sa version éditée chez Folio Junior. Dans « Sissi, journal d’Elisabeth, future impératrice d’Autriche, 1853-1855″, elle a choisi de faire la part belle à la période charnière de la vie de Sissi : celle où elle va passer de son statut de demoiselle insouciance et désobéissante (une jeune fille libre de ses choix en fait, passionnée d’équitation, de poésie et de nature !) à celui de 1re dame d’un empire (avec ses codes, sa rigidité, ses obligations, etc.).

Avoir choisi le format d’un journal intime plonge le lecteur directement dans l’intimité de la jeune fille. Joyeuse, pétillante et aussi farfelue que son père – duc féru de théâtre et de poésie – Sissi a bien du mal avec les usages et convenances de son rang : celui d’une duchesse dont la mère tient absolument à faire un beau mariage.

L’arrivée d’un cavalier de la Cour d’Autriche va bouleverser la vie familiale. Néné, la soeur aînée de Sissi a été choisie pour devenir impératrice par sa tante Sophie, mère de l’empereur François-Joseph (son cousin donc !). La mère de Sissi décide de faire également venir Sissi au bal d’anniversaire de François-Joseph pour l’habituer aux manières de la Cour.

Et ce qui ne devait pas arriver… arriva : l’empereur tombe éperdument amoureux de Sissi et rapidement la jeune duchesse se rend à l’évidence : son coeur bat la chamade pour l’empereur. Qu’à cela ne tienne, on change de mariée !

Si Sissi est très fleur bleue (chacune de ses évocations de l’empereur n’est qu’amour et dévotion pour lui), elle n’en reste pas moins la demoiselle rebelle de Bavière. Sans cesse tiraillée entre les usages à suivre (avec une belle-mère possessive et acariâtre), et ses envies plus profondes de liberté, de justice (pour la cause hongroise notamment) et de vie simple, Sissi régnera sur la Cour d’Autriche avec splendeur au prix de nombreux sacrifices.

Amour, soif de liberté et de justice, un brin de rébellion… je suis sûre qu’une fois plongé(e) dans ce journal intime votre ado ira jusqu’au bout !

Sandrine Damie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.