EuropeLecteur juniorTémoignages

Le Nord, royaume du polar pour les juniors ?

Marion Weber-Massenat assistante d’édition pour les éditions Ravet-Anceau nous éclaire sur la collection Polars en Nord Junior.

Pouvez-vous nous présenter la ligne éditoriale des Editions Ravet-Anceau ?
La ligne éditoriale des éditions Ravet-Anceau est large mais possède une caractéristique omniprésente : un ancrage régional. En effet, tous nos livres ont un lien avec une région bien identifiée  : Nord-Pas de Calais, Normandie, Picardie, Champagne, région parisienne, Belgique.

Nous publions des romans policiers, historiques, contemporains, jeunesse, des biographies, des livres de cuisine… A ce jour, notre catalogue compte 250 titres dont près de 180 pour notre collection « Polars en Nord ». L’idée ? Que chacun puisse identifier sa ville, mais également puisse découvrir des lieux inconnus ou méconnus près de chez lui. La devise de cette collection : « Le suspense près de chez vous« .

Polars en Nord Junior Editions Ravet-AnceauComment est née la collection « Polars en Nord Junior » ?
La collection « Polars en Nord Junior » s’inscrit dans la lignée de « Polars en Nord ». Elle fait vivre aux enfants entre 8 et 11 ans des enquêtes, elles-mêmes menées par des enfants. Presque pas d’adulte dans ces histoires : les enfants sont inventifs, débrouillards, intelligents… Bref, tout à fait capables de s’en sortir sans les adultes ! Le petit plus : ils peuvent reconnaître leur ville. C’est tout un imaginaire qu’ils peuvent explorer au quotidien.

Avec le succès de la collection pour adultes, il nous a semblé naturel d’aller vers les enfants. En amont se sont bien sûr posées beaucoup de questions : comment les intéresser ? Quel ton adopter ? Il était nécessaire de trouver le bon équilibre entre l’aspect ludique et pédagogique. C’est en nous appuyant sur des échanges avec les enfants mais aussi avec les libraires que nous avons pu affiner la ligne éditoriale de cette collection junior. La finalité : donner ou affirmer le goût de la lecture. 

 

A quels lecteurs s’adresse-t-elle ?
La collection s’adresse aux lecteurs de 8 à 11 ans.

Quel est le fil conducteur de cette collection ?
Le fil conducteur est le partage. Il sous-entend curiosité, découverte, ouverture sur le monde, échange de points de vue. C’est en réalité tout ce que permet la lecture. Dans cet esprit, nos auteurs vont sur des salons à la rencontre des enfants et se déplacent également dans des écoles.

A un autre niveau de lecture, si l’on s’en tient au cadre même de la collection, le fil conducteur est l’enquête : l’enfant imagine, se projette dans l’action, réfléchit au dénouement, à une solution, ressent des émotions…

Et enfin, si l’on se réfère à l’objet livre, il est important de noter que nous travaillons avec Bénédicte Boullet-Bocquet, une illustratrice du Pas-de-Calais, pour les dessins de couverture. L’aspect « local » est encore une fois mis en avant.

Comment choisissez-vous les auteurs pour ces polars jeunesse ?
Tous les textes jeunesse que nous recevons passent entre les mains d’un comité de lecture junior : des enfants âgés de 8 à 11 ans qui nous font part de leur ressenti. Ce qu’ils ont aimé, pas aimé, appris, pas compris, etc. Bien sûr nous lisons au préalable ces textes pour en évaluer la qualité. L’ancrage géographique est également l’un des critères de sélection.

Qui choisit le lieu nordiste de l’intrigue ?
L’auteur ! S’il veut des précisions pour orienter son histoire, nous échangeons avec lui. Beaucoup de lieux peuvent se prêter à une enquête : la campagne,  le littoral, les grandes villes, les monuments célèbres… Chaque endroit est propice à l’imaginaire.

Pouvez-vous nous présenter le dernier né de la collection « Sous le clair de Lune » de Hervé Hernu qui sera en vente dès le 16 février ?
« Sous le clair de lune » évoque l’adaptation d’un enfant dans un nouvel environnement. Il vient s’installer dans la campagne arrageoise, son voisin est un camarade de classe qu’il n’apprécie pas beaucoup… Tout ça le mine. Il découvre que sa voisine se rend souvent au cimetière avec une pelle et un sac et décide d’enquêter. Il va vite être aidé par son voisin, ils se découvrent finalement une amitié.

Au cours de cette enquête, il y a bien sûr de l’action, du danger, des rebondissements. Et in fine, les préjugés tombent, c’est une histoire sur le regard que l’on porte sur l’autre.

Hervé Hernu est professeur de danse et côtoie quotidiennement des enfants. Il a pu s’inspirer de cette expérience pour son polar junior. Il faut également noter que c’est un auteur multi-facettes puisqu’il a signé chez nous « Les murmures de l’ange » un thriller très noir destiné aux adultes.

Propos recueillis par Sandrine Damie

Article précédent

Chine : l'énigme du pékinois

Article suivant

Chante et découvre le chinois

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sandrine

Sandrine

Glisser un livre dans ma valise, c’est avoir toujours un compagnon de route pour me guider, me distraire, m’informer, satisfaire ma curiosité… De cette envie d’avoir des guides de voyage et des romans liés à mes destinations de vacances/de voyages/de courtes escapades, en découle l’idée de partager avec mes enfants, cette découverte des Autres : autres paysages, autres cultures, autres modes de vie, autres climats, autres animaux, etc.
J’espère que mes chroniques vous donneront quelques envies de lectures pour vos enfants… et susciteront des échanges entre nous, pour discuter, commenter et ouvrir nos horizons de lecture. Et pour découvrir mes voyages, c'est sur mon 2e blog One Two Trips