Italie : la malédiction de la pierre de lune enfin levée ?



Après des aventures à Florence et à Rome, nous retrouvons l’irrésistible Carla à Naples pour le dernier volet de cette histoire romanesque en Italie.

Littérature jeunesse et Italie« Naples » est la 3e destination et le 3e volume de « la malédiction de la pierre de lune » de Catherine Cuenca (Gulf Stream éditeur).

Nous avions quitté Carla à son arrivée à Naples en 1478. On l’y retrouve pour ce 3e et dernier tome relatant les aventures de cette jeune roturière italienne, qui a fui Florence puis Rome pour échapper à l’inquisition. Douée pour la peinture, elle bénéficie de la protection de Vincenzo Pazzi, sculpteur et amateur d’arts, mais surtout riche opposant aux Médicis. Tous deux sont accueillis par Donato Rossini dans sa masserie, sous de fausses identités. Leur mécène leur permet ainsi de trouver un peu de sérénité et de s’adonner à leurs arts respectifs. C’est un plaisir de suivre la vie d’artistes dont l’aisance et le talent grandissent sous nos yeux.

L’inquisition finira-t-elle par retrouver la trace des deux fuyards ? Quand se déclareront-ils enfin leur amour ? Claudia, rivale de Carla auprès de Vincenzo et sorcière incarnant la mère décédée de Carla, va-t-elle de nouveau faire parler d’elle ? Et Carla pourra-t-elle vivre de la peinture ?

En commençant ce dernier tome des aventures de Carla, qui certes fuit l’inquisition mais cherche surtout à se débarrasser de cette malédiction familiale, je me demandais quels nouveaux rebondissements, l’auteure pourrait inventer pour nous tenir en haleine. Dans les deux premiers tomes, le rythme était soutenu, les intrigues historiques se mêlant habillement aux séquences valorisant l’art italien au XVe siècle.

En refermant le dernier tome, je n’ai pas été déçue et la dernière phrase qui vous semblera bien énigmatique sans avoir lu les 3 tomes peut laisser penser que l’auteure a encore quelques belles histoires à nous raconter « Silvia Baratini tordit la bouche dans un large sourire : – Je t’attends ».

Ce roman historique et culturel est la lecture idéale pour un voyage itinérant en Italie cet été. Il est l’occasion pour votre ado (et pour vous-même) de découvrir la terrible période de l »inquisition mais aussi l’art italien au XVe siècle.

Sandrine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.