ActuEuropePremières lectures

Irlande : le chant de la mer

A l’occasion de la sortie du film d’animation « le chant de la mer », découvrez l’histoire de la réalisation de ce film et du livre-CD (P’tit Glénat).

Chant de la mer - Tomm MooreLors du salon du livre et de la presse de Montreuil, une rencontre était organisée avec Tomm Moore, réalisation du film d’animation « le Chant de la mer » et Nolwenn Leroy, interprète d’une voix dans le film… et de la bande son en français. Une heure d’échanges passionnants que je vous propose de découvrir partiellement dans cette retranscription de la rencontre* :

Comment est née l’idée du Chant de la mer ?
Tomm : L’histoire du Chant de la mer est venue alors que je travaillais avec le secret de Kells. J’étais en vacances avec mon fils dans l’ouest de l’Irlande et on faisait des balades à la plage. Et on a été surpris de voir qu’il y avait des phoques morts sur la plage. On a demandé à la dame qui nous louait notre cottage ce qui se passait, et elle nous a raconté que c’était des pêcheurs qui avaient tués ces animaux. Elle nous expliqua que ça ne serait jamais passé par le passé, car les anciens pensaient que les phoques étaient porteurs des esprits de ceux qui étaient morts en mer. cet épisode m’a montré qu’on avait perdu la connexion avec la nature, l’environnement et les anciennes histoires. ça m’a fait un déclic : c’etait important pour moi de remettre en lien avec la nature, reparler des légendes aussi.

Chant de la mer - Tomm MooreLe sujet de la perte est habituel au Japon dans les films d’animation. Est-ce que c’est quelque chose d’important pour vous ?
Tomm : En fait l’histoire de la famille est le thème premier. Ce qui m’intéressait vraiment, c’était de voir comment cette famille pouvait se débrouiller avec cette question de la perte. J’avais envie de faire un film à l’image de  « mon voisin Totoro », un film entre le triste et le léger.

Tomm : Je m’intéressais à ce sujet parce que dans tous les contes de fée, dans toutes les légendes, on a un lien avec un événement difficile, un message facile à intégrer dans le quotidien.

Nolween, accepter de travailler sur ce film d’animation a été une décision facile ?
Nolwenn : J’ai été bercée depuis toute petite par les contes et légendes de Bretagne et d’ailleurs, et dans les légendes, c’est pas toujours léger et naïf : c’est sain d’aller chercher et ressentir ses 1res émotions aux enfants. C’est un film très poignant.

Ce que je retiens de notre rencontre avec Tomm, c’est la synchronicité entre l’imagerie qui accompagne mes projets personnels (autour des sirènes) et Tomm autour des Selkies. On s’est trouvés sur ce projet. Travailler sur un film d’animation comme celui là, c’est exactement ce à quoi je pensais en termes d’images.

La beauté du graphisme, son côté poétique, ses dialogues, la palette d’émotions qu’il procure, tout cela en fait sa richesse.

Chant de la mer - Nolwenn LeroyParlez-nous de la musique…
Tomm : Avec Bruno Coulais, on s’est bien entendu sur le film de Kells et ça avait été une collaboration brève car son intervention était arrivée en toute fin du film. Du coup, j’ai eu envie de travailler de nouveau avec lui, en l’investissant dès le début. Le film et la musique ont évolué ensemble. On avait des échanges, on a travaillé en même temps.

Nolwenn : La musique est indissociable du film. c’est une lithanie qui revient tout au long du film. Les quelques notes que la petite a enfermé dans un coquillage, le lien qui la lie à la mer/ à la mère. On a une belle symbolique. On a différents niveaux de lecture qui permettra à chaque enfant de comprendre l’histoire à son niveau.

Nolwenn : Je ressens la magie dans la musique, dans la langue qui est le gaëlique, c’est pour moi la langue des fées !

Nolwenn : Doubler, poser ma voie, écrire un texte en français sur la musique de Bruno… et puis j’ai écrit la musique du générique avec. C’est une berceuse qui correspond bien à toute la musique de Bruno.

L’idée d’avoir un livre était aussi importante ?
Karine Leclerc, éditrice : la première collaboration avec Tomm Moore remonte à son précédent long métrage (Brendan et le secret de Kells). C’était la première fois qu’on collaborait ensemble et à cette occasion, on avait sorti deux bandes-dessinées pour raconter l’histoire du film. Tomm avait été très actif en réalisant lui-même toute la mise en scène des BD. A l’issue de cette colaboration, j’ai continué à suivre son travail. Il fait partie des personnalités émergentes du film d’animation et on n’est pas au bout de nos surprises avec sa personnalité graphique.

Quand j’ai entendu parlé de son projet autour du Chant de la mer, j’ai repris contact pour travailler ensemble sur un livre-CD qui s’adresse aux petits. Nolwenn a prêté sa voix en racontant l’histoire du film sur ce CD.

On a une boucle très harmonieuse sur ce travail.

Nolwenn : dans le doublage, c’est une vraie rythmique à suivre, ce sont des réflexes de chanteur en fait, et j’ai eu beaucoup de plaisir à le faire. Pour la lecture, le fait que je connaissais déjà bien l’histoire, ça me permettait d’apporter des nuances,l’histoire était déjà en moi. J’adore ce livre ! J’aime cette cohérence sur ce projet : tout se rejoint.

Editrice : Tomm a rappelé que pour ce film, il avait anticipé énormément les choses. Et ce projet de livre, nous l’avons conçu ensemble depuis le départ, en pensant dès le début que Nolwenn serait l’interprète de ce livre. Elle a enrichi la narration, et en studio, les premiers mots enregistrés par Nolwenn étaient magiques… et j’ai été victime de cette magie !

Sandrine Damie

* Rencontre animée par Alexis Hunot, formateur et spécialiste en film d’animation.

Synopsis du film : 

Ben et Maïna vivent avec leur père tout en haut d’un phare sur une petite île. Pour les protéger des dangers de la mer, leur grand-mère les emmène vivre à la ville. Ben découvre alors que sa petite soeur est une selkie, une fée de la mer dont le chant peut délivrer les êtres magiques du sort que leur a jeté la Sorcière aux hiboux. Au cours d’un fantastique voyage, Ben et Maïna vont devoir affronter peurs et dangers, et combattre la sorcière pour aider les êtres magiques à retrouver leur pouvoir.

Chant de la mer - Tomm Moore Chant de la mer - Tomm Moore Chant de la mer - Tomm Moore Chant de la mer - Tomm Moore

Article précédent

La librairie de Voyageurs du Monde

Article suivant

Népal : les sandales de Rama

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sandrine

Sandrine

Glisser un livre dans ma valise, c’est avoir toujours un compagnon de route pour me guider, me distraire, m’informer, satisfaire ma curiosité… De cette envie d’avoir des guides de voyage et des romans liés à mes destinations de vacances/de voyages/de courtes escapades, en découle l’idée de partager avec mes enfants, cette découverte des Autres : autres paysages, autres cultures, autres modes de vie, autres climats, autres animaux, etc.
J’espère que mes chroniques vous donneront quelques envies de lectures pour vos enfants… et susciteront des échanges entre nous, pour discuter, commenter et ouvrir nos horizons de lecture. Et pour découvrir mes voyages, c'est sur mon 2e blog One Two Trips