Un livre dans ma valise Amérique du Nord et du Sud,Littérature française et étrangère États-Unis/Canada : roman « C’était notre terre »

États-Unis/Canada : roman « C’était notre terre »


roman - c'était notre terre, de Kathleen Grissom - éditions Charleston

« C’était notre terre » est la biographie romancée de la vie de Va-la-Première, jeune femme de la tribu des Crow qui épousa un blanc et devint Crow Mary, pour le meilleur… et pour le pire.

Que raconte le roman « C’était notre terre » ?

Présentation des éditions Charleston :

« 1871, plaines du Montana. Va-la-Première, élevée au milieu des nuages de poussière rose de sa réserve, est la fille du chef de la tribu des Crows. Alors que l’adolescente rêve d’épouser Gros-Nuage, ce dernier meurt dans une chasse au bison peu avant leur mariage, la plongeant dans un profond chagrin. Son destin bascule le jour où Abe Farwell, un colon commerçant de fourrures, lui offre la promesse d’une nouvelle vie au Canada. Rebaptisée Mary après leur union, elle se trouve tiraillée entre deux mondes, deux cultures, deux noms. Tandis que la tension monte entre les tribus amérindiennes et les trappeurs canadiens, Mary va devoir choisir son camp. Kathleen Grissom signe ici une grande fresque inspirée de l’histoire vraie de Crow Mary, héroïne courageuse et magnétique, témoin de l’injustice et des massacres des tribus amérindiennes. »

roman - c'était notre terre, de Kathleen Grissom - éditions Charleston

Mon avis sur ce roman

Le récit suit le destin de Va-la-Première, une jeune femme de la tribu des Crows. Fille du chef, elle grandit dans un monde marqué par la beauté sauvage de la nature et les traditions ancestrales de son peuple. Alors que l’homme de sa tribu qu’elle aimait est mort, elle se résout à se marier avec un « Yeux-jaunes » qui cherche une épouse solide, intelligente, et belle… comme elle. Elle quitte sa vie nomade, prend le nom de Mary et apprend « la vie des blancs » en questionnant toujours, en imposant ses choix souvent, et en trouvant un équilibre précaire entre les deux mondes qui font sa vie.

Mary accompagne son mari dans un long voyage vers le Canada. Bien que les relations entre les tribus amérindiennes et les trappeurs canadiens ne soient pas toujours faciles, ils accueillent avec bienveillance une quarantaine de voyageurs Nakoda cherchant refuge pour l’hiver.
Mais un soir, un groupe de marchands de whisky ivres massacre tous les hommes Nakoda et épargne les femmes pour les violer. Face à cette tragédie et à l’inaction de son mari, Mary décide de prendre les armes pour aller les sauver.

La vie de Mary et de Abe va alors basculée : quel camp soutenir ? Et quel avenir pour Mary ?

Plus je multiplie les lectures sur les cultures autochtones, plus je suis effarée par la façon dont les peuples premiers ont été parqués, étouffés, brimés par les autorités canadiennes et américaines durant des décennies. Comment peut-on encore rester silencieux face à la misère dans laquelle ces Etats les ont mis et les maintiennent encore aujourd’hui ? Je me sens bien impuissante et ma seule façon de les soutenir est d’être une passeuse de mots et d’histoires.

Je vous recommande absolument la lecture de ce livre qui montre le moment de bascule entre un certain équilibre entre les autochtones et les colons avant de tomber dans un monde d’injustices et de brimades.

Bonne lecture !
Sandrine Damie

C’était notre terre
De Kathleen Grissom
Traduit par Marie-Axelle de La Rochefoucauld
Editions Charleston
22,90 €

Autres livres autour des peuples autochtones des Amériques

Laissez-moi un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.