Amérique du Nord et du SudEuropePremières lectures

Zoom sur les Comptines du monde

Comment nait chaque livre-CD de la collection des « Comptines du monde » (Didier jeunesse) ? Réponse dans un entretien avec Michèle Moreau, directrice des éditions Didier jeunesse, qui évoque les comptines autour du Brésil et du Portugal.

Michèle Moreau - Didier JeunesseComment est née votre collection « Comptines du monde » ?
Elle est née en 2001 avec » A l’ombre de l’olivier », un recueil de comptines et berceuses du Maghreb. J’ai voulu proposer à tous les enfants d’origine étrangère et vivant en France aujourd’hui de renouer avec leurs racines. Qu’ils puissent entendre ou réentendre les berceuses, les comptines qu’ont chantées leurs parents, leurs grands-parents. Entendre, chanter et partager !

Cette collection remplit vraiment une fonction de lien social, de reconnaissance.

Dans cette collection, les liens profonds entre le Brésil et le Portugal sont mis à l’honneur à travers « Comptines et chansons du Papagaio ». Pouvez-vous nous présenter ce livre-CD ?
En réunissant 30 comptines et chansons du Brésil et duPortugal, nous avons voulu retrouver à la fois la singularité et les liens entre ces deux pays, au-delà de leur langue commune. Au Brésil, même si la musique traditionnelle enfantine est d’origine européenne, elle se mélange aux cultures africaines et indiennes. Au Portugal, le répertoire très authentique nous ramène souvent à une époque passée, où la vie était réglée par les semailles et les moissons, le rythme des saisons, les fêtes religieuses… Pourtant, les enfants portugais continuent de chanter « As pombinhas da Cat’rin », Savent-ils que de l’autre côté de l’Atlantique, les cours d’écoles brésiliennes résonnent aussi des mêmes mélodies ? En effet de Lisbonne à Bahia, de Porto à Rio, les comptines traditionnelles voyagent. Et, même s’il est difficile de fixer un corpus mouvant, elles aussi contribuent à tisser des liens profonds qui unissent les deux pays.

Comptines et chansons de PapagaioPourquoi avez-vous choisi d’utiliser le terme de « Papagaio » pour ce recueil de comptines ?
En hommage à une comptine connue sur les deux continents : Papagaio loiro. Pour évoquer le voyage, la migration, celle des comptines, celles qui sont nées au Portugal et se retrouvent au Brésil , encore bien vivantes,  tout comme celle des oiseaux…

Vous avez fait appel à Magdeleine Lerasle pour la collecte de ces comptines. Comment s’est opéré son choix entre ballades, comptines, jeux chantés ? Quelle était sa ligne directrice ?
Magdeleine Lerasle a eu pour mission de réunir le répertoire que l’on chante aujourd’hui aux petits enfants brésiliens et portugais. Berceuses, ballades, chants de fêtes, rondes,  jeux chantés, comptines, tous sont venus  spontanément à l’esprit des personnes interrogées. Nous sommes particulièrement attentifs au répertoire concernant la petite enfance et souhaitons alterner les belles ballades (qui permettent de faire entendre les rythmes typiques à chaque culture) et les chants de nourrice, plus modestes, plus intimes.

Pouvez-vous nous parler de l’univers musical créé sous la direction de Paul Mindy ?
Paul Mindy et Jean-Christophe Hoarau sont de grands connaisseurs des musiques brésiliennes. L’univers musical qu’ils ont créé est très respectueux des musiques traditionnelles.

Très riche aussi du côté de l’instrumentation. Les percussions de Paul Mindy sont un régal !

Côté illustrations, Aurélie Fronty a composé un univers ensoleillé. Comment s’est passée la collaboration entre l’illustratrice et Magdeleine Lerasle ?
Aurélia Fronty, s’inspire de l’art naïf. Ses couleurs chaudes, la puissance de son trait, font de chaque image un tableau, expressif et riche en symboles.

En annexe, vous proposez une synthèse sur l’histoire de la comptine au Brésil. Pourquoi ce choix ?
C’est une des particularités de cette collection, nous proposons systématiquement des commentaires pour chaque comptine, chaque chanson. L’idée des « Comptines du monde » étant de renouer avec ses racines, il nous semble important d’aller plus loin qu’une simple découverte musicale, en amenant un contexte, un historique, des précisions culturelles, afin de susciter le dialogue entre parents et enfants autour des origines, l’occasion pour les parents de partager leur expérience.

Au final, quelle image / représentation du Brésil et du Portugal souhaitiez-vous transmettre aux enfants à travers cet ouvrage ?
Le répertoire en langue portugaise des berceuses, jeux de doigts, comptines et chansons est d’une très grande richesse musicale, poétique et gestuelle. Ce sont de vraies petites merveilles de la tradition populaire !

Une tradition riche et joyeuse, avec ses danses, nostalgique aussi, avec certaines de ses berceuses ou ballades. D’une langue à l’autre, le portugais parlé au Brésil n’est pas tout à fait le même que celui du Portugal, mais d’une culture à l’autre, nombreuses sont les rencontres possibles !

Quels seront les prochaines destinations couvertes musicalement dans votre collection « Comptines du monde » ?
Le monde berbère et l’Amérique du Sud.

Propos recueillis par Sandrine Damie

Article précédent

Le Québec, trop cool !

Article suivant

Top 5 des livres pour enfants sur le Brésil

2 Commentaires

  1. Johanna
    18 mars 2015 at 13:24 — Répondre

    Ici on est fan des livres cd Didier Jeunesse, celui-ci donne envie de compléter la collection ! Merci Sandrine pour cette interview: tes questions pertinentes nous permettent d’en savoir plus sur l’élaboration de ces moments de voyage musicaux !

  2. 18 mars 2015 at 13:45 — Répondre

    Johanna, comme toi j’ai connaître ce qui amène à la création d’un livre, d’une collection, d’une maison d’édition… C’est tjrs un régal pour moi d’échanger sur le sujet avec les pros… et puis de le partager avec vous ! Sandrine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sandrine

Sandrine

Glisser un livre dans ma valise, c’est avoir toujours un compagnon de route pour me guider, me distraire, m’informer, satisfaire ma curiosité… De cette envie d’avoir des guides de voyage et des romans liés à mes destinations de vacances/de voyages/de courtes escapades, en découle l’idée de partager avec mes enfants, cette découverte des Autres : autres paysages, autres cultures, autres modes de vie, autres climats, autres animaux, etc.
J’espère que mes chroniques vous donneront quelques envies de lectures pour vos enfants… et susciteront des échanges entre nous, pour discuter, commenter et ouvrir nos horizons de lecture. Et pour découvrir mes voyages, c'est sur mon 2e blog One Two Trips