BD Japon : Ama, le souffle des femmes


Ama, le souffle des femmes - BD sur le Japon - De franck Manguin et Cécile Becq

La BD « Ama, le souffle des femmes » rend hommage à ces plongeuses japonaises, qui pêchent les ormeaux selon une tradition qui se transmet de mère en fille. Une plongée au fond des eaux japonaises des années 60 aux années 90. Une très belle BD !

Si on vous dit traditions japonaises et femmes, vous penserez certainement « geisha ». Mais loin de la pratique des arts raffinés japonais, vous avez aussi les « Ama », femmes qui assurent la pêche des ormeaux dans la péninsule de Shima, en apnée. La tradition voulait qu’elle soit nue pour plonger afin de ressentir au mieux la mer. Aujourd’hui, les rares pêcheuses apnéistes qui perpétuent cet art de la pêche réservé aux femmes ont des combinaisons de plongée.

Ama, le souffle des femmes - BD sur le Japon - De franck Manguin et Cécile Becq

Ama, le souffle des femmes : présentation de la maison d’édition

« Japon, fin des années 1960. Nagisa, jeune citadine tokyoïte aux manières policées et pudiques, débarque avec son paquetage sur Hegura, petite île de pêcheurs reculée. Là, elle est adoptée par Isoé, la cheffe de la communauté des « Ama » qui gouverne l’île. Les Ama, ces « femmes de la mer » brutes, fortes et sauvages qui plongent en apnée, nues, pour pêcher des coquillages… Choc intime et culturel, ce mode de vie rural et indépendant est progressivement investi par la timide Nagisa, qui fuit son passé. »

Mon avis sur Ama, BD rendant hommage à ces femmes pêcheuses du Japon

La BD « Ama, le souffles des femmes » de Franck Manguin et Cécile Becq met en lumière ces pêcheuses, à travers le récit d’une jeune femme, qui retourne sur l’île de ses ancêtres pour se reconstruire. Aux côtés de sa tante (qu’elle ne connaissait pas) et des femmes du village, elle va plonger corps et âme dans cet univers codifié et rude. Au fil des années qui s’égrainent, on suite la lente mort de cet art à travers la vie de cette famille.

C’est un très bel hommage qui rend compte de la rudesse de la tâche quotidienne, de la solidarité entre les femmes, d’un monde qui s’éteint à petit feu sous nos yeux. Emprunte de nostalgie, cette BD parle de la transmission, des liens entre les générations, et de la fragilité de la nature.

Merci à la médiathèque de Ploeren d’avoir des titres aussi chouettes que cette BD !
Sandrine Damie

Ama, le souffle des femmes
De Franck Manguin et Cécile Becq
Éditions Sarbacane
21,50 euros

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.