Actu

Arabie saoudite : Wadjda et le vélo vert

En Arabie Saoudite, pas facile d’être une fille… surtout quand on est malicieuse et que l’on rêve de liberté ! Un roman fort à faire découvrir à votre enfant dès 10 ans.

wadjda-velo-vert« Wadjda et le vélo vert » est un roman de Haifaa Al Mansour, cinéaste et écrivaine saoudienne. Elle a eu l’audace d’écrire un roman pétillant et donnant l’espoir d’un vent d’optimisme et de tolérance pour l’Arabie saoudite.

Son roman débute sur un constat terrible : dans la banlieue de Ryad, Wadjda s’ennuie terriblement lors d’une énième répétition de chants religieux à l’école. Ses pensées vagabondent au milieu d’une classe de filles disciplinées et fidèles aux principes de l’Islam qu’on leur inculque. Mais voilà Wadjda a du mal à rentrer dans le moule ! Pire, elle voudrait être libre et faire comme Abdallah, le garçon avec qui elle joue après les cours sans demander l’avis de personne.

Sur le chemin du retour à la maison, elle tombe sur un splendide vélo vert qui rejoint la vitrine d’une boutique de jouets. Il va désormais occuper toutes ses pensées : comme Abdallah, elle fera bientôt du vélo… et mieux encore, elle le battra à la course !

Mais comment financer un tel achat quand le quotidien est déjà difficile à assurer par ses parents ? Débrouillarde, Wadjda organise des ventes clandestines de bracelets et cassettes audio qu’elle confectionne le soir. Mais cela ne suffit pas. Alors elle décide de s’inscrire au concours du club de religion. A la clé : une cagnotte lui permettrait de payer son vélo.

En parallèle, on découvre aussi les déboires de ses parents, la tristesse de sa mère à l’approche d’un probable 2e mariage de son père, les désillusions d’une jeune-fille dans ce monde fait pour les hommes, le quotidien de jeunes filles saoudiennes, etc.

Wadjda aura-t-elle son vélo ?
Comment sa mère vit-elle sa vie de femme ?
Quel est le prix à payer pour être libre ?

Un roman fort, tolérant et plein de vie !
A noter : le film « Wadjda » a reçu le prix du meilleur film Art et Essai à la Mostra de Venise, ainsi que ceux du meilleur film arabe et de l’interprétation féminine au festival du film de Dubai 2012.

Sandrine Damie
« Wadjda et le vélo vert »
de Haifaa Al Mansour
Gallimard Jeunesse

14,50 euros
Dès 10 ans

 

Article précédent

Un galion ou une galère ?

Article suivant

Bordeaux : escapade au miroir d'eau

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sandrine

Sandrine

Glisser un livre dans ma valise, c’est avoir toujours un compagnon de route pour me guider, me distraire, m’informer, satisfaire ma curiosité… De cette envie d’avoir des guides de voyage et des romans liés à mes destinations de vacances/de voyages/de courtes escapades, en découle l’idée de partager avec mes enfants, cette découverte des Autres : autres paysages, autres cultures, autres modes de vie, autres climats, autres animaux, etc.
J’espère que mes chroniques vous donneront quelques envies de lectures pour vos enfants… et susciteront des échanges entre nous, pour discuter, commenter et ouvrir nos horizons de lecture. Et pour découvrir mes voyages, c'est sur mon 2e blog One Two Trips