Arabie saoudite : Wadjda et le vélo vert


wadjda-velo-vert

En Arabie Saoudite, pas facile d’être une fille… surtout quand on est malicieuse et que l’on rêve de liberté ! Un roman fort à faire découvrir à votre enfant dès 10 ans.

wadjda-velo-vert« Wadjda et le vélo vert » est un roman de Haifaa Al Mansour, cinéaste et écrivaine saoudienne. Elle a eu l’audace d’écrire un roman pétillant et donnant l’espoir d’un vent d’optimisme et de tolérance pour l’Arabie saoudite.

Son roman débute sur un constat terrible : dans la banlieue de Ryad, Wadjda s’ennuie terriblement lors d’une énième répétition de chants religieux à l’école. Ses pensées vagabondent au milieu d’une classe de filles disciplinées et fidèles aux principes de l’Islam qu’on leur inculque. Mais voilà Wadjda a du mal à rentrer dans le moule ! Pire, elle voudrait être libre et faire comme Abdallah, le garçon avec qui elle joue après les cours sans demander l’avis de personne.

Sur le chemin du retour à la maison, elle tombe sur un splendide vélo vert qui rejoint la vitrine d’une boutique de jouets. Il va désormais occuper toutes ses pensées : comme Abdallah, elle fera bientôt du vélo… et mieux encore, elle le battra à la course !

Mais comment financer un tel achat quand le quotidien est déjà difficile à assurer par ses parents ? Débrouillarde, Wadjda organise des ventes clandestines de bracelets et cassettes audio qu’elle confectionne le soir. Mais cela ne suffit pas. Alors elle décide de s’inscrire au concours du club de religion. A la clé : une cagnotte lui permettrait de payer son vélo.

En parallèle, on découvre aussi les déboires de ses parents, la tristesse de sa mère à l’approche d’un probable 2e mariage de son père, les désillusions d’une jeune-fille dans ce monde fait pour les hommes, le quotidien de jeunes filles saoudiennes, etc.

Wadjda aura-t-elle son vélo ?
Comment sa mère vit-elle sa vie de femme ?
Quel est le prix à payer pour être libre ?

Un roman fort, tolérant et plein de vie !
A noter : le film « Wadjda » a reçu le prix du meilleur film Art et Essai à la Mostra de Venise, ainsi que ceux du meilleur film arabe et de l’interprétation féminine au festival du film de Dubai 2012.

Sandrine Damie
« Wadjda et le vélo vert »
de Haifaa Al Mansour
Gallimard Jeunesse

14,50 euros
Dès 10 ans

https://vimeo.com/55443879

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.