America[s] : road trip aux Etats-Unis dans les années 70


Roman : America[s] de Ludovic Manchette et Christian Niemiec

America[s] est le 2e roman écrit à 4 mains par les géniaux Ludovic Manchette et Christian Niemiec. Je vous recommande sa lecture si vous rêvez de liberté, de la Route 66… et si vous êtes fan des musiques américaines des années 70. Le rêve américain revu par deux amateurs de ciné et de rock. Le top !


4e de couverture d’America[s]

« Philadelphie, juillet 1973. Voilà un an qu’Amy est sans nouvelles de sa grande sœur partie tenter sa chance au Manoir Playboy, à Los Angeles. Inquiète, la jeune adolescente décide de la rejoindre. Pour cela, il lui faudra traverser les États-Unis. Seule.
Dans une Amérique de la contre-culture secouée par le scandale du Watergate et traumatisée par la guerre du Vietnam, elle croisera la route d’individus singuliers : vétéran, couple en cavale, hippies de la dernière heure, un Bruce Springsteen encore débutant, mais aussi une certaine Lorraine, autrefois serveuse à Birmingham, en Alabama… »

Mon avis sur le roman America[s]

Dans leur précédent et premier roman « Alabama 1963« , il était question de ségrégation et de meurtres d’enfants dans l’Amérique profonde. Ils reviennent avec un 2e roman toujours ancré sur les terres américaines, une décennie plus tard.

Roman : America[s] de Ludovic Manchette et Christian Niemiec

Prendre la route aux Etats-Unis, c’est alors souvent l’espoir fou d’une vie meilleure. Et Amy, tout juste entrée dans l’adolescence a bien besoin de rêve : ses parents ne se préoccupent pas d’elle, et sa grande sœur est partie de la maison pour tenter sa chance et devenir Playmate à l’autre bout du pays. Depuis un an, aucune nouvelle d’elle. Alors un jour, Amy ne supporte plus ce quotidien violent à la maison et ce silence. Elle part. Seule, à 12 ans, avec quelques dollars en poche et toute son insouciance.

De Philadelphie à Los Angeles, La Route 66 défile sous nos yeux. Parfois sinueuse, parfois tranquille, souvent imprévisible… à l’image des rencontres qu’Amy fait sur le bord de l’asphalte. Que de cœurs meurtris ou en quête d’une vie différente !
Les auteurs nous livrent une belle galerie de portraits où chaque personnage va permettre à Amy de se rapprocher de son but, et de grandir. Il est aussi question de choix de vie, de deuil, d’amitié, de rencontres qui marquent à vie.

Plus Amy se rapproche de son but (retrouver sa sœur), plus le rythme des rencontres s’accélère, comme celui de notre coeur. Point d’orgue : son arrivée au célèbre manoir PlayBoy (« Playboy Mansion West ») où vivent les Playmates des années 70. Qui ne rêverait pas de côtoyer Cher en toute décontraction ?

Sur son chemin, elle croise un jeune chanteur et son groupe : Bruce Springsteen. Si la musique est bien présente en filigrane depuis le début du roman, elle prend encore plus de place suite à cette rencontre d’une star en devenir. Les clins d’oeil littéraires (Alice au pays des merveilles et au Magicien d’Oz) ne vous échapperont pas non plus.

Quelle effervescence, quelle vitalité, quelle humanité… Dans les années 70, tout semblait possible ! On est ici en plein rêve américain.

En refermant le roman, je me dis que j’aimerais bien retrouver Amy à la cinquantaine. Quelle chemin a-t-elle finalement suivi ? Et quels seraient ses choix dans la société américaine d’aujourd’hui ?

Un roadtrip que je vous recommande vivement !
Sandrine Damie

America[s]
De Ludovic Manchette et Christian Niemiec
Le Cherche Midi
18 euros

Achetez-le en ligne chez l’éditeur !

D’autres romans pour ados ou adultes autour des Etats-Unis…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.