EuropeLecteur junior

Les Vikings : mythes et légendes

C’est avec plaisir que je suis le travail de Sylvie Baussier depuis plusieurs mois. Elle a accepté de répondre à quelques questions pour vous présenter son dernier né « Mon carnet de mythes et légendes vikings » (Fleurus).

Comment est née la collection « Mon carnet de mythes et légendes » ?

Elle a été conçue par les éditions Fleurus, dont les éditrices avec qui je travaille, Danielle et Sarah, sont d’un professionnalisme et d’une gentillesse remarquables ! Sarah m’a contactée pour me proposer d’écrire ce carnet : elle savait, grâce à mon site, que j’avais déjà beaucoup écrit sur différentes mythologies, et notamment sur celle-ci, qui est nettement moins bien connue que d’autres. J’ai lu deux livres de sa collection et, séduite, j’ai tout de suite dit oui !

Comment se compose chaque carnet ?

Une introduction permet à l’enfant de comprendre l’environnement culturel dans lequel le livre va le plonger. En l’occurrence : quand les Vikings ont-ils vécu ? Où ? Quelle nature les environnait, et comment a-t-elle influencé leur vision du monde ? Comment connaît-on leurs mythes ? Quel rapport entretiennent-ils avec leur religion ? Puis, on entre dans leur mythologie par douze personnages. Chacune de ces sections comporte une “fiche d’identité”, puis un récit raconté comme une aventure, tout en étant rigoureusement fidèle aux sources.

Vous venez d’écrire le carnet sur les mythes et légendes vikings. Qu’aimez-vous en particulier dans ce peuple viking ?

Leur étrangeté par rapport à notre culture, leur lien profond à la nature, la façon dont leur côté guerrier est tempéré par d’autres facettes (cultes liés à la fécondité notamment). Leur sens du magique. Et puis c’est là une des sources de l’imaginaire actuel, le Seigneur des anneaux par exemple ! J’ai adoré le livre de Tolkien, les enfants ont bien souvent vu les films… Les elfes, les nains, sont des personnages de la mythologie viking et germanique, même s’ils y tiennent une place relativement mineure.

Comment avez-vous fait le choix des mythes et légendes à raconter aux juniors ?

Quand on met le nez dans les Edda, textes islandais dont la traduction n’est pas évidente, et dans les textes des exégètes, on entre dans un monde poétique, fulgurant ! D’Ymir, le géant de glace dont le corps a donné les terres, les arbres et les rivières, à la grande bataille finale, le Ragnarök, que d’aventures !

Quand on voit la forme que prenait le monde dans l’esprit de ce peuple d’agriculteurs et de commerçants – un peu guerriers à leurs heures, c’est certain – on découvre un univers bien plus riche que les idées toutes faites qu’on en a gardées. Le monde, dans l’imaginaire viking, est un frêne géant sur lequel court un écureuil qui échange des nouvelles entre un aigle qui occupe le sommet et un dragon tapi entre les racines.  Et aussi : non, les Vikings ne passaient pas leur temps à tout détruire. Et non, leurs casques n’étaient pas ornés de cornes (ça, c’était une tradition de leurs ancêtres !).

Quel(le)s sont les valeurs véhiculées dans ces mythes vikings ou les thèmes récurrents ?

La quête de la sagesse, qui mène Odin aux plus grands sacrifices, mais aussi à la connaissance… La force de ces personnages qui se battent tout en sachant que le combat final est inéluctable… Or ce combat mène en fait à une renaissance du monde. Un peu comme après le déluge subi par Noé naît une nouvelle race d’humains. Toutes les mythologies, désireuses d’expliquer le monde qui nous dépasse tant, présentent des échos !

Pouvez-vous nous présenter le dieu ou la déesse qui vous tient particulièrement à coeur dans ce carnet ?

Comme le choix est difficile ! J’aime bien Loki, équivalent du trickster des histoires des Indiens d’Amérique du Nord : il est malicieux, voire carrément trompeur, mais prêt aussi à racheter ses fautes quand il est pris la main dans le sac ! C’est lui qui fait rire les dieux et les déesses. C’est lui qui, métamorphosé en cheval, empêche un géant de gagner son pari contre les dieux Ases. Sinon il faudrait donner à ce géant la Lune et le Soleil, et la lumineuse déesse Freya…

Caroline Attia a illustré chacun des mythes vikings. Qu’appréciez-vous dans son travail ?

J’ai fait la connaissance de sa palette grâce à ce livre. J’adore son style très fictionnel, ses personnages expressifs dont le mouvement n’est jamais loin (son Mimir, Freyja et Freyr…) .

Est-ce que la rédaction de « Mon carnet de mythes et légendes vikings » peut vous inspirer pour un futur roman ?

Je n’y avais pas pensé… Pourquoi pas ? Je vais d’abord passer par l’Islande, et espérer que se concrétise un projet de réécriture d’un de mes livres épuisés, mais il est encore trop tôt pour en parler !

Pour feuilleter une partie de ce Carnet, rendez-vous sur le site de Fleurus.
Et pour suivre l’actualité de Sylvie Baussier : http://sylviebaussier.weebly.com/ et pour celle de Fleurus, rendez-vous sur FB : https://www.facebook.com/Fleurus.Editions

Mon carnet de mythes et légendes vikings - Sylvie Baussier - Fleurus

Article précédent

Japon : ma sélection pour un junior

Article suivant

Chine : un conte poétique

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sandrine

Sandrine

Glisser un livre dans ma valise, c’est avoir toujours un compagnon de route pour me guider, me distraire, m’informer, satisfaire ma curiosité… De cette envie d’avoir des guides de voyage et des romans liés à mes destinations de vacances/de voyages/de courtes escapades, en découle l’idée de partager avec mes enfants, cette découverte des Autres : autres paysages, autres cultures, autres modes de vie, autres climats, autres animaux, etc.
J’espère que mes chroniques vous donneront quelques envies de lectures pour vos enfants… et susciteront des échanges entre nous, pour discuter, commenter et ouvrir nos horizons de lecture. Et pour découvrir mes voyages, c'est sur mon 2e blog One Two Trips