EuropeLecteur ado

Russie : un fantasy au temps de Staline

La trilogie « Nina Volkovitch » de Carole Trébor (éditions Gulf Stream) emporte le lecteur ado dans une aventure surnaturelle dans la Russie de Staline.

Nina Volkovitch - Carole TréborSi votre ado part en Russie pour un voyage scolaire ou pour un week-end moscovite en famille, la trilogie « Nina Volkovitch » de Carole Trébor pourrait l’éclairer sur la Russie stalinienne tout en lui offrant une belle épopée fantastique. Cerise sur le gâteau : pour progresser, Nina doit décrypter les indices laissés par sa mère en observant attentivement des tableaux de peintres célèbres. Une immersion dans le monde de l’art tout à fait passionnante, qui donne à la trilogie une coloration singulière.

Entre icônes magiques et goulags bien réels, les aventures de Nina – jeune-fille de 15 ans dont l’apparence reste longtemps celle d’un enfant de 8 ans – vous plonge dans la Russie de Staline et de ceux qui tentent de résister au pouvoir en place.

Et autant vous le dire tout de suite, dès qu’on se lance dans l’histoire, on ne la lâche plus. Si le 1er tome dresse un portrait plutôt glaçant de la Russie sous Staline, le fantastique prend peu à peu le dessus dans le 2e tome « le Souffle » pour prendre toute son ampleur dans le tome final « le combat ».

Avec des parents « ennemis du peuple » – dont la pire faute est de ne pas renier les peintres européens – Nina se retrouve du jour au lendemain à l’orphelinat de Karakievo, où l’on apprend aux enfants des traîtres à suivre le « droit chemin ». Son père volatilisé en France et sa mère envoyée en Sibérie, Nina aura comme objectif de s’enfuir pour retrouver sa mère. Pour y parvenir, des indices vont lui être révélés au fil du temps par des complices de la « Communauté des Trois » dont elle ignore jusqu’à l’existence ! Nina est en fait l’héritière de la grande lignée des Volkovitch qui détient d’immenses pouvoirs que Nina découvre en s’échappant de l’orphelinat. Petit à petit, elle prend conscience de ses forces surnaturelles, qu’elle va devoir dompter et utiliser à bon escient. Sa rencontre avec Sacha et Dima, 2 frères orphelins vivants de petits larcins dans Moscou sera décisive dans son combat à venir.

Extrait :

« Moi, Vladimir Volkovitch, je peux en ce jour affirmer avoir donner vie à trois êtres que je qualifie d’anges. Ils en ont la puissance, l’immortalité, le souffle et la conscience. Ils sont liés par magie à trois icônes, ils sont voués à rester sur cette Terre car Dieu n’est pour rien dans leur naissance. Aux miens de les protéger des hommes car leur pouvoir est immense. Aux miens aussi de protéger les hommes de leur souffle qui englobe le feu et la glace, le mal et le bien. L’ange Dévastateur est le plus puissant. S’il est près des deux autres anges, il reste stable. S’il est isolé et réveillé, il peut tout détruire et provoquer tremblements de terre, inondations, raz de marée et tornades avec sa force magnétique. Il ne faut jamais séparer les trois anges. Jamais. Le deuxième, l’ange Protecteur, peut contenir le Dévastateur par son Souffle, puissant comme une tempête de vent. Et le troisième, l’ange Annonciateur, a pour rôle de prévenir un malheur, de prévoir le mal et de tenter de l’écraser de sa masse. L’équilibre du monde dépend désormais de l’équilibre entre les trois icônes. »

Dans le second tome, nous assistons à l’initiation de Nina dans le monastère caché de Zaïmoutchi. Elle apprend à peintre des icônes à longueur de journées, et le Maître de la Communauté, Arkadi Tchernigov l’initie progressivement à l’histoire, les rites et les devoirs des Volkovitch. On y découvre les Passeurs, les Défenseurs, les Guérisseurs avec les rôles établis pour chacun.

Traquée par son oncle, incarnation d’une puissance maléfique… et proche de Staline, Nina doit fuir avec les 3 icônes pour les mettre en sécurité. Malgré les épreuves, sa volonté de retrouver sa mère reste son souhait le plus profond. Elle va être aidée tout au long de son périple par Sacha et les membres de la Communauté des Trois.

Dans le 3e tome, trois défis s’imposent à Nina : délivrer enfin sa mère d’un camp de Sibérie, retrouver le jeune Dima, et affronter son oncle qui a choisi le côté obscur des 3 icônes (si, si, obscur comme Dark Vador !) .

Si je vous dresse ici les grandes lignes de cette trilogie, vous découvrez seul(e) les personnages secondaires qui aideront (ou non) Nina à accomplir son destin.

Au final, je fais le souhait un peu fou de retrouver Nina – à une autre période déterminante de sa vie, pourquoi pas dans un autre pays – pour avoir le plaisir de voir vivre de nouveau les icônes et pourquoi pas de rencontrer le Guide ?

Sandrine Damie

Article précédent

Silent Sunday # 14

Article suivant

Fêtes autour du monde

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sandrine

Sandrine

Glisser un livre dans ma valise, c’est avoir toujours un compagnon de route pour me guider, me distraire, m’informer, satisfaire ma curiosité… De cette envie d’avoir des guides de voyage et des romans liés à mes destinations de vacances/de voyages/de courtes escapades, en découle l’idée de partager avec mes enfants, cette découverte des Autres : autres paysages, autres cultures, autres modes de vie, autres climats, autres animaux, etc.
J’espère que mes chroniques vous donneront quelques envies de lectures pour vos enfants… et susciteront des échanges entre nous, pour discuter, commenter et ouvrir nos horizons de lecture. Et pour découvrir mes voyages, c'est sur mon 2e blog One Two Trips