Mali : Djoliba, la vengeance aux masques d’ivoire


Djoliba, la vengeance aux masques d'ivoire - roman sur le Mali médiéval

« Djoliba, la vengeance aux masques d’ivoire » est un roman policier pour les ados. Il les emmène dans le Royaume du Mali en 1327 à la recherche d’un mystérieux meurtrier qui pose des masques d’ivoire sur le visage de ses victimes. Une approche originale de l’Histoire du Mali médiéval.

C’est une grande première pour moi : lire un roman sur l’Afrique médiéval ! Accessible dès 11 ans, cette fiction s’appuie sur un socle historique véridique pour ancrer au mieux son intrigue en terres africaines. Le roman s’ouvre sur une scène de transe : Sirine, égyptienne et fille d’un homme érudit, est venu soulager un mal mystérieux qui la ronge auprès de la vieille sorcière de ce village du Royaume du Mali. On fait aussi rapidement la connaissance de Tiamballé, fils de pêcheur, relégué à des tâches subalternes dans son village à cause d’une démarche boiteuse.

Un premier meurtre sur les rives du fleuve Djoliba à deux pas du village va bouleverser leurs vies. Avec Chenuda, le père de Sirine, Tiamballé part sur les traces du tueur. Comment le retrouver ? Premier indice : il affuble ses victimes d’un masque en ivoire, art maîtrisé par peu d’artisans…

Et vous voilà embarqués entre les génies du fleuve, une enquête policière, l’arrivée de l’Islam au Mali, et la découverte des métiers artisanaux comme des plantes médicinales. C’est un bond dans le temps et dans l’espace très réussi !

Pour en savoir plus sur les dessous de la création de ce roman, la maison d’éditions Hélium a partagé l’interview de Gaël Bordet, son auteur et de Magali Attiogbé, son illustratrice. Je vous invite à les découvrir en parallèle de cette chronique =>par ici les interviews sur Djoliba !

Présentation du roman « Djoliba »par sa maison d’édition

« Royaume du Mali, 1327
Tiamballé, fils de pêcheurs, est boiteux de naissance. Lors d’un rite de guérison, il fait la connaissance de Chenouda, érudit égyptien au savoir sans limite, et de sa fille Sirine, qui souffre d’un mal impénétrable. Quand un homme est découvert mort sur les berges du fleuve Djoliba, le visage recouvert d’un mystérieux masque d’ivoire, la vie de Tiamballé bascule. Chenouda, qui se voit confier l’affaire, lui propose de devenir son assistant et de les accompagner,
Sirine et lui, sur les traces de l’assassin. Les voilà embarqués dans une terrible enquête jalonnée de cadavres, où ils vont devoir frayer avec les forces surnaturelles et contrer les effets d’une magie toute-puissante. Mais quel sera le prix à payer pour élucider ces crimes ?

De Tombouctou aux mines de sel de Tâghaza, en passant par la cité fluviale de Djenné, une course-poursuite haletante
dans le Mali ancien, mêlant amour, mystère et sorcellerie. »

Je fais le souhait d’être de nouveau catapultée au Mali, à une autre période historique pour en apprendre davantage.

Bonne lecture !
Sandrine Damie

Djoliba, la vengeance aux masques d’ivoire
De Gaël Bordet et Magali Attiogbé
15,90 euros
Editions Hélium

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.