Vent de panique chez une Bigoudène !



Pour les 7e aventures de Mirette, Fanny Joly et Laurent Audouin dévoilent une Bretagne à la fois traditionnelle et quelque peu déjantée. Vos enfants vont adorer « Embrouille en Bretagne » !

embrouille_bretagneA chaque lecture d’une aventure de Mirette, détective privée affublée d’un Chassistant, un poil fainéant, je me dis que l’auteure et l’illustrateur ont un sens de la dérision et de l’humour très affûté.

Pour cet opus breton « Embrouille en Bretagne » (éditions Sarbacane), Fanny Joly a osé « s’attaquer » au mythe de la Bigoudène et de quelques clichés sur la région.

Tout commence à la Pointe du Raz où Mirette et Jean-Pat, son chassistant pensent débuter une semaine paisible de vacances. Mais voilà que le « Zécran » de la demoiselle sonne, et tout bascule : l’honorable citoyenne Trouneizh, spécialiste de la production de pâtés bretons a besoin de leur aide ! Il semblerait qu’une machination soit fomentée contre elle… Mais pourquoi ? Mais qui ? Et comment arrêter cet enfer pour la Bigoudène* ?

C’est avec plaisir que le jeune lecteur (dès 8 ans) suit les investigations de Mirette et Jean-Pat à travers la Bretagne. Guérande, Locronan, Brest, Quimper, Carnac… avec un final dans la forêt des Korrigans.

La reine du biniou retrouvera-t-elle la sérénité à Ker Mimine ? On peut compter sur Mirette !

embrouille_bretagne_quimperLe texte fourmille d’annotations de bas de page drôles que les parents devront parfois expliquées aux enfants. Les illustrations colorées regorgent également de détails savoureux, telle la pochette de disque The Pogues dans le studio d’enregistrement « made in Breizh ».  Trouverez-vous où le malicieux illustrateur a glissé Popeye et Olive ?

Sandrine Damie

*Entre nous, je pense que l’auteure a été passablement marquée par la pub Tipiak pour son personnage de l’entrepreneuse bretonne 😉

2 thoughts on “Vent de panique chez une Bigoudène !”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.