De Tournai à Orléans : la prophétie des Runes


La prophétie des runes - Catherine Cuenca

Pour un séjour dans le nord de la France avec un junior, pensez à lui offrir ce roman qui mêle aventure et malédiction en terres gauloises alors que l’invasion des Huns est imminente.

La prophétie des runes - Catherine CuencaCatherine Cuenca n’est pas une auteure inconnue pour moi. J’ai déjà apprécié son talent et sa capacité à tenir son lectorat en haleine – de tome en tome – en lisant sa trilogie « La malédiction de la pierre de lune » (roman historique qui se déroulait en Italie). Cela m’a donné envie de découvrir le 1er tome de « La prophétie des Runes« . Direction cette fois la Gaule du Ve siècle avec Mogiane, une jeune fille courageuse et guerrière comme héroïne !

« La prophétie des Runes – la rouelle de feu » est le 1er tome d’une série de 3 romans sur les aventures des héritiers de Mérovée. Dès les premières pages, le lecteur est mis dans l’ambiance : le roi Mérovée vient de tuer accidentellement son fils (ça commence bien !). Lors de la cérémonie mortuaire, une des rouelles d’argent placées sur le torse du défunt prend feu en écrivant cette prophétie sur la peau : « Disparu aujourd’hui, renaîtra demain, car doit régner la lignée de Mérovée ». Que signifie ce présage ?

Dans une Gaule du Ve siècle instable, votre pré-ado (dès 11 ans) frissonnera en découvrant les aventures, les sortilèges et les malédictions auxquelles doivent faire face Mogiane et ses fidèles combattants pour défendre le domaine de son père, parti à la guerre dans les rangs de l’armée franque.

Entre les conspirations d’un chef voisin, un complot contre le roi et l’arrivée des Huns, Mogiane doit chaque jour apprendre à se battre et à prendre des décisions cruciales pour sa famille et pour que la prophétie se réalise…. sans oublier la rencontre avec Attila !

Un roman historique fort.. et un soupçon d’amour !

Si l’aventure teintée de croyances et de malédictions est le cœur de l’intrigue, le roman fait la part belle aux sentiments. On suit avec tendresse les pensées les plus intimes de la jeune guerrière, on pleure son guerrier noyé (et oui même les femmes les plus téméraires peuvent être « fleur bleue ! »), et l’on se réjouit de retrouvailles inattendues. Le banquet final aurait pu nous faire penser à un joyeux final du célèbre Astérix, mais cela aurait été sans compter sur la malice de l’auteure, qui en quelques phrases transforment ce moment de liesse… en une nouvelle intrigue à dénouer. A peine mariée, et voici Mogiane face à une nouvelle épreuve !

J’avoue avoir eu parfois du mal à m’y retrouver dans les personnages (fort heureusement un lexique des personnages est disponible en fin de roman), mais je me suis laissée embarquer de Tournai (en Belgique) à Orléans (Loiret) pour mon plus grand plaisir !

Sandrine Damie

« La prophétie des Runes – la rouelle de feu »
Catherine Cuenca
Gulf Stream
12,90 euros

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.