Festival America à Vincennes


Festival America 2022 à Vincennes

Du 22 au 25 septembre 2022, laissez-vous tenter par le Festival America : des rencontres littéraires réunissant des auteurs, artistes, éditeurs, lecteurs, et tous les passionnés de culture nord-américaine.

La littérature nord-américaine à l’honneur à Vincennes

« Après deux ans sans festival, la ville de Vincennes va de nouveau vivre au rythme de la littérature nord-américaine durant 4 jours. Pour cette dixième édition du festival, les organisateurs ont imaginé un chœur composé de 61 de ces voix qui disent la réalité de l’Amérique et du monde d’aujourd’hui, sans oublier les drames du passé, les lignes de faille du présent et les incertitudes de l’avenir. Celles de femmes et d’hommes qui, à travers leur trajectoire, interrogent notre humanité dans leurs livres. Autant de personnalités aux identités et aux parcours différents (romanciers, nouvellistes, poètes ou essayistes) qui vont aller à la rencontre du public et des lecteurs, partager leur regard sur de nombreux sujets et surtout faire entendre leur voix. »

« Le festival des littératures d’Amérique du Nord fête ses 20 ans et invite les Voix d’Amérique à porter un regard sur la société et sur le monde. Environnement, héritage du passé, voix des femmes, place des peuples autochtones, droit à la différence… pendant 4 jours, des autrices et auteurs venus des États-Unis, du Canada, du Québec, du Mexique, d’Haïti, de Cuba et de Jamaïque iront à la rencontre des lecteurs, croiseront leurs regards et leurs sensibilités pour réfléchir, échanger, raconter, imaginer… « 

Dans le programme, ces rendez-vous ont particulièrement retenu mon attention :

Jeudi 22 septembre – 14:00 à 15:30 – L’envers du rêve américain

Eddy L. Harris, Kristiana Kahakauwila, Eugene Marten et Tiffany Quay Tyson
Presque aussi célèbre que la bannière étoilée ou le billet vert, ce fameux « rêve américain » est un élément omniprésent du discours politique aux États-Unis. Pour les premiers colons, il s’agissait de bâtir un « nouveau monde », un paradis terrestre dans ce qui avait toutes les apparences d’un jardin d’Éden. En à peine deux siècles, le libéralisme économique a fait la promesse d’une société d’abondance et de prospérité où chacun pouvait avoir sa part et se réaliser à condition de travailler dur. Mais, si ce rêve continue d’attirer des immigrants du monde entier, nombreux sont ceux qui sont restés sur le carreau. Qui sont les oubliés de l’American Dream ? La littérature a-t-elle la possibilité de donner une voix à celles et ceux qui en sont privés ? Comment écrire l’envers du décor ?

Vendredi 23 septembre – 16:00 À 17:00 – Narco America

Narco-America – Café des Libraires
Drogue et trafic se sont infiltrés au cœur de la société américaine jusque dans les provinces les plus reculées. Quoi de mieux que le roman noir pour raconter ces destins qui peuvent basculer du jour au lendemain ? Peut-être qu’avec une plume trempée dans l’encre épaisse, les écrivains tentent de réparer les failles d’un système pénal à deux vitesses ?

Vendredi 23 septembre : 17:45 à 20:15 – Tuer l’Indien pour sauver l’homme

Julian Brave NoiseCat, Smokey Rides At The Door, Yvette Running Horse Collin et Gwenlaouen Le Gouil
Rencontre puis projection de Tuer l’Indien dans le coeur de l’enfant.
« L’acculturation forcée des Indiens et des Inuits a pris bien des aspects, mais les pensionnats et la scolarisation contrainte des enfants ont joué un rôle pernicieux dans la destruction de nombreuses cultures et la naissance d’un traumatisme intergénérationnel qui continue à faire des ravages considérables. Si les abus commis sur ces enfants ont été largement révélés ces dernières années, la découverte de nombreuses tombes anonymes sur les sites d’anciens pensionnats aux États-Unis et au Canada a suscité une grande émotion à travers le monde et permis un émouvant travail de mémoire. »

Samedi 24 septembre : 14:00 à 15:30 – Littérature, la place des femmes autochtones

Terese Marie Mailhot et Katherena Vermette
« Longtemps, la parole indienne a longtemps été celle des hommes : souvenirs de chefs ou de guerriers, récits d’ordre culturel ou spirituel… Peut-être tout simplement parce que les conquérants n’accordaient pas vraiment d’importance aux femmes, alors qu’elles tenaient une place essentielle dans leurs cultures traditionnelles. En littérature, leurs voix sont nombreuses aujourd’hui et, qu’il s’agisse de poésie ou de roman, elles occupent à nouveau cette place de premier plan qui a toujours été la leur. »

Dimanche 25 septembre – 14:00 À 15:00 – Des forêts et des hommes

Des forêts et des hommes – Café des Libraires
« Répondre à l’appel de la forêt est tentant pour tous les écrivains qui veulent s’inscrire dans le grand récit de la Nature. Mais celui-ci ne peut s’écrire qu’avec les hommes et les femmes qui ont tenté de l’exploiter ou de la chérir. Voici trois grands romans qui indéniablement atteignent la canopée. »

Je n’aurai pas la chance d’y être, mais profitez-en si vous êtes en région parisienne !

Programme et informations pratiques : https://www.festival-america.com/

Bon festival !
Sandrine Damie

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.