Bulgarie : un nouveau conte d’Edvin Sugarev


Conte lent en rouge - Edvin Sugarev - Elitchka

Elitcka Editions sort son 5e album autour de la culture bulgare. Vlad, un jeune garçon y recherche désespérément la couleur rouge…

Conte lent en rouge - Edvin Sugarev - Elitchka« Conte lent en rouge » est un conte d’Edvin Sugarev, illustré par Clémence Pollet (Elitchka Editions). Dans son envie de promouvoir la littérature jeunesse bulgare, la maison d’édition a choisi cette histoire mettant en avant la quête désespérée d’une couleur manquante. Derrière cette fable colorée, l’auteur nous interroge sur notre âme d’enfant. Pourquoi les adultes semblent si pragmatiques alors qu’enfants, ils avaient une imagination débordante ?

Le petit Vlad tient un carnet de dessins. Arrive le jour, où le rouge vient à manquer. Les nuages se moquent et annoncent la pluie… Se piquer le doigt avec une aiguille serait une solution, mais pourquoi se faire mal pour obtenir du rouge ? Le vendeur de couleurs en aura-t-il en stock ? Ou la rivière multicolore se laissera-t-elle dompter ?

Vlad n’est jamais à court d’idées pour peindre son petit chien en rouge, et pouvoir enfin refermer son carnet de dessins. Et comme l’imagination des petits ne connait pas de limite, voici le lecteur embarqué dans un dialogue avec un chien invisible !

Si le côté absurde / irrationnel de l’histoire a été difficile à saisir par mon fils de 5 ans, ma fille de 9 ans a vite compris qu’on était en plein dans l’imaginaire. Donner des clés de lecture aux petits pour qu’ils laissent vagabonder leur imagination et découvrent le monde comme bon leur semble, n’est-ce pas notre rôle de parents ?

Sandrine Damie

Conte lent en rouge
Edvin Sugarev
Elitchka Editions
16,50 euros

Extraits :

Conte lent en rouge - Edvin Sugarev - Elitchka
Conte lent en rouge - Edvin Sugarev - Elitchka

Autres chroniques autour de la littérature jeunesse bulgare :
De quelle taille est votre dragon ?
La littérature jeunesse bulgare avec Elitza Dimitrova
Littérature jeunesse bulgare : les contes à l’honneur

2 thoughts on “Bulgarie : un nouveau conte d’Edvin Sugarev”

  1. Kimysmile dit :

    Les illustrations sont très douces je trouve.

  2. DIMITROVA Elitza dit :

    Oui, c’est rond et reposant pour le regard, ces pages en bichromie !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.