ActuTémoignages

Du livre au film d’animation : « les Moumins sur la Riviera »

Xavier Picard,  réalisateur des « Moomins sur la Riviera », a pris quelques minutes au Salon international de la bande dessinée d’Angoulême pour évoquer la réalisation du film d’animation sur les Moumins qui sort mercredi 4 février au cinéma en France. 

Xavier Picard - moumins sur la RivieraVous avez choisi de réaliser et de produire les Moumins sur la Riviera en France. Qu’est-ce qui vous plaisait dans ces trolls finlandais ?
​Le design original des personnages, la justesse de la composition des vignettes des comic-strips et l’intelligence des histoires.​

Le film est sorti en octobre dernier en Finlande. Quel accueil lui a réservé le public ?
​Les 200 000 spectateurs sont presque atteint pour un pays de 5 millions d’habitants.​

N’est-ce pas un pari « risqué » que de miser sur un personnage emblématique en Europe du Nord et au Japon mais encore peu connu en France ?
​Je n’ai pas abordé la réalisation sous cet angle. J’aime ces personnages et j’ai envie de partager cette envie.​ Le film s’adresse à tous les publics. Trois générations ont grandi avec les Moomins. De nombreux adolescents et jeunes adultes, particulièrement en Scandinavie et au Japon, ont vu la série d’animation japonaise. Le long métrage a l’ambition de faire découvrir un nouveau niveau de lecture des Moomins : humour subtil et satire sociale. Ces personnages évoquent la liberté, la sensibilité et l’optimisme. Enfin, l’humour de Tove Jansson n’est pas spécifique à une identité culturelle mais est universellement compris par les cultures du monde entier.

Vous avez participé au storyboard du film d’animation. A partir de quel ouvrage de Tove Jansson avez-vous travaillé ?
​J’ai réalisé le film à partir du comic-strips original « Les Moomins sur la Côte-d’Azur ».​

Pouvez-vous nous présenter l’histoire des Moumins sur la Riviera ?
Moomin sur la Riviera a été écrit suite au voyage que Tove Jansson effectue en 1954 à Juan-les-Pins en compagnie de sa mère tout juste retraitée. Les comic strips de cet épisode sont une parodie de la vie des artistes qui vivent à cet endroit et de ceux qui vénèrent l’argent et la gloire.

Comment vos équipes se sont-elles appropriées les personnages ?
​Nous avons adapté les personnages pour qu’ils soient « animables », nous avons traduit l’oeuvre de Tove Jansson sans la trahir.​ Réalisé en 2D traditionnelle, chaque image animée a été dessinée à la main sur papier.  Les recherches artistiques, la pré-production, les décors couleurs, le compositing final de l’image ont été réalisés dans le studio Pictak à Paris et la post-production image et son à Helsinki.

A Angoulême, une exposition est également consacrée aux Moumins. Que peut-on y retrouver ?
​Une partie de l’expo est consacrée au film : on y trouve des dessins d’animations originaux, des planches couleurs et des videos de making of.​ Vous pouvez la découvrir jusqu’au 17 mai puis du 20 juin au 4 octobre 2015 au musée de la bande dessinée d’Angoulême.

Propos recueillis par Sandrine Damie

Article précédent

Silent Sunday # 5

Article suivant

Irlande : Brendan et le secret de Kells

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sandrine

Sandrine

Glisser un livre dans ma valise, c’est avoir toujours un compagnon de route pour me guider, me distraire, m’informer, satisfaire ma curiosité… De cette envie d’avoir des guides de voyage et des romans liés à mes destinations de vacances/de voyages/de courtes escapades, en découle l’idée de partager avec mes enfants, cette découverte des Autres : autres paysages, autres cultures, autres modes de vie, autres climats, autres animaux, etc.
J’espère que mes chroniques vous donneront quelques envies de lectures pour vos enfants… et susciteront des échanges entre nous, pour discuter, commenter et ouvrir nos horizons de lecture. Et pour découvrir mes voyages, c'est sur mon 2e blog One Two Trips