Afrique : comment parler du travail des enfants à nos enfants ?


Littérature jeunesse et voyage :Afrique

La maison d’édition L’Elan vert a misé sur un contraste : offrir des images colorées et joyeuses pour un récit dur sur le quotidien d’une petite fille africaine.

Littérature jeunesse et Afrique« La petite vendeuse de beignets » de Yves Pinguilly (auteur) et de Peggy Nille (illustratrice) est un album coloré porteur d’une histoire hélas assez banale en Afrique : Yangba habite Bangui, capitale de la République centrafricaine. Comme beaucoup d’enfants de son âge, elle ne va pas à l’école mais vit de la vente de beignets de bananes. Son pécule, elle ne le garde pas mais doit le remettre chaque jour à sa belle-mère, sans quoi elle sera battue.

Ce quotidien si sombre n’effraie pas le jeune lecteur car il est porté par des illustrations pleines pages douces, colorées et lumineuses, bref rassurantes. Et puis Yangba ne se plaint pas de son quotidien et trouve sa joie de vivre dans sa relation avec son drôle d’ami, un kaya au ventre jaune. Pleine de ressource et de vitalité, elle sait transformer une situation difficile en une opportunité de vie meilleure.

Au cours du récit, on pourrait la croire au fond du gouffre, mais non, elle saisit sa chance et se libère de sa marâtre et vole désormais de ses propres ailes.

Yves Pinguilly a su retranscrire avec finesse la dureté de la vie africaine…. et Peggy Nille panse les plaies au fur et à mesure du récit par la force de ses illustrations chatoyantes.

A lire également, du même auteur : « même les mangues ont des papiers » sur l’immigration clandestine. (éditions Rue du Monde)

Sandrine Damie

2 thoughts on “Afrique : comment parler du travail des enfants à nos enfants ?”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.