Un livre dans ma valise Asie,Littérature française et étrangère Inde : « Avec la permission de Gandhi » d’Abir Mukherjee

Inde : « Avec la permission de Gandhi » d’Abir Mukherjee


Roman d'Abir Mukherjee : avec la permission de Gandhi

« Avec la permission de Gandhi » d’Abir Mukherjee est un polar qui vous plonge dans l’Inde des années 1920 alors même que Gandhi prône la désobéissance civile. Une intrigue bien ficelée avec une trame historique très intéressante.

Abir Mukherjee est né à Londres dans une famille d’immigrés indiens, originaires de Calcutta, et a grandi dans l’ouest de l’Écosse. Fan de romans policiers depuis l’adolescence, il travaille d’abord à la City avant de se lancer dans l’écriture, avec une idée de départ : faire évoluer un détective britannique en Inde au temps du Raj. Il remporte un concours d’écriture et se lance alors un pari ambitieux : créer une série policière couvrant la période de 1919 à l’indépendance de l’Inde en 1947 au coeur du Raj britannique, dans la région du Bengale et à Calcutta. Epicentre du commerce impérial, Calcutta est alors aussi un foyer d’agitation, où se les premiers mouvements indépendantistes vont prendre forme en Inde.

Quelle est l’intrigue de « Avec la permission de Gandhi » ?

La série met en scène un duo atypique et complémentaire :

  • Le capitaine Wyndham, ancien détective anglais de Scotland Yard, que ses blessures à la guerre ont rendu dépendant à l’opium. Il débarque à Calcutta en 1919 pour servir la police impériale.
  • Le sergent Banerjee est un jeune policier indien brillant. Fils d’un Bengali influent et aisé, éduqué à Cambridge, il est l’un des premiers Indiens à être intégrés dans la police criminelle de Calcutta, non sans que cela suscite quelques tensions familiales.

Bon à savoir : il est tout à fait possible de lire un roman de la série de façon indépendante. « Avec la permission de Gandhi » est d’ailleurs le 3e tome. Son récit se situe en 1921.

Tout commence dans une fumerie d’opium : le capitaine Wyndham qui vient chercher sa dose quotidienne doit s’enfuir lors d’une descente inopinée de ses collègues des stupéfiants ! Lorsqu’il s’échappe, il tombe nez à nez avec un cadavre… mais comment avouer cette découverte à ses homologues quand on a rien à faire dans une fumerie d’opium ? Il n