Un livre dans ma valise Actu,Amérique du Nord et du Sud,Littérature française et étrangère États-Unis : L’étonnant voyage du garçon qui parlait aux girafes

États-Unis : L’étonnant voyage du garçon qui parlait aux girafes


L'étonnant voyage du garçon qui parlait aux girafes

Inspiré d’une histoire vraie, le roman « L’étonnant voyage du garçon qui parlait aux girafes » raconte la vie d’un jeune homme qui n’avait jamais rien eu dans la vie, à part son lot de misère, et qui croise deux girafes après un ouragan en Nouvelle-Angleterre en 1938. Sa vie en sera bouleversée à jamais…

L’étonnant voyage du garçon qui parlait aux girafes

Résumé : « Woodrow Wilson Nickel a 105 ans. Persuadé d’être le prochain résident de l’hôpital des vétérans à s’éteindre, il est surpris d’apprendre qu’il risque de survivre aux dernières girafes encore sur Terre. Il revient sur son passé, lorsqu’il s’est lié d’amitié avec deux girafes après un ouragan en Nouvelle-Angleterre en 1938, et sur son voyage de douze jours pour les mener au zoo de San Diego.« 

L'étonnant voyage du garçon qui parlait aux girafes

Mon avis sur ce roman

1938. Sur le quai du port, c’est un véritable chaos après la tempête. Du haut de ses 16 ans, Woodrow fait partie des rares vies épargnées par l’ouragan dans ce coin de Nouvelle-Angleterre…. Coup de chance pour cet ado orphelin, exploité par un oncle peu commode ! Seul rescapé ? Pas tout à fait : deux girafes, transportées aux États-Unis par cargo sont aussi miraculées. Un responsable du zoo de San Diego est là pour les réceptionner et les transporter en camion jusqu’à leur nouvelle demeure.

S’ensuivent 5 000 kilomètres d’un roadtrip aussi extravagant que salvateur, pour chacun des protagonistes qui prennent les girafes en affection : « le Vieux » pour qui la vie animale passe avant tout, Woody, qui n’a rien à perdre et vit en osmose avec les 2 girafes et « Red », surnom d’Augusta, jeune femme photographe en devenir qui fuit sa vie… en quête d’une émancipation dure à obtenir à l’aube des années 1940.

Ces 12 jours vont façonner à jamais ces 3 destins liés par leur amour incommensurable pour les animaux. C’est l’occasion de voir défiler une galerie de portraits hétéroclites : des profils les plus sombres qui ne cherchent que l’argent et d’autres, généreux, qui aident sans rien attendre en retour. L’enthousiasme des badauds qui croisent la route des girafes est communicatif !

Quelle aventure pour ces animaux et ces humains cabossés par la vie ! Arrivé à la fin de sa vie, Woodrow Wilson Nickel couche son récit dans de petits carnets pour que cette histoire ne meurt pas avec lui.

Un récit touchant de bout en bout.
Tout est possible si l’on y croit (et que l’on saisit les bonnes opportunités !)
Sandrine Damie

L’étonnant voyage du garçon qui parlait aux girafes
De Lynda Rutledge, traduit par Aurélie Tronchet
Éditions Leduc

20,90 € (broché), 14,99 € (e-book)

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.