Amérique du Nord et du SudLecteur ado

Brésil : la dure vie des enfants des favelas

« La chasse aux enfants » de Bertrand Solet dresse un portrait sans concession de la vie d’une bande d’enfants des rues d’un quartier pauvre brésilien.

La Chasse aux enfants - Bertrand SoletC’est en nous baladant dans le village de Montolieu durant l’été 2015 (connu pour sa densité de libraires !) que j’ai découvert « La chasse aux enfants » de Bertrand Solet. Ce roman pour adolescents n’a rien d’une nouveauté… ma fille l’a déniché dans l’une des nombreuses caisses d’une des librairies du village et a voulu que je lui offre. Nous avons donc acheté l’édition de 2000 chez Pocket junior, conseillé à partir de 11 ans.

Ma fille étant un peu jeune (9 ans), je l’ai accompagnée dans sa lecture pour appréhender la question des enfants des favelas au Brésil. L’auteur Bertrand Solet a choisi de camper son histoire dans les favelas du Sud d’une grande ville brésilienne sans la nommer. On suit les tribulations et le quotidien de débrouille / de misère de la bande de Carlos. Entre petits boulots, vol et système D, les enfants grandissent dans un univers hostile, sans amour, à deux pas des quartiers riches. On y découvre aussi une police corrompue aux pratiques inhumaines.

Au fil des pages, on s’attache à Carlos, chef de bande, attentif aux enfants qui lui font confiance… et éperdument amoureux de la belle Sandra qui prépare le défilé du carnaval.

On souffre pour le jeune Para à la santé fragile et au quotidien si dur.
On s’émeut de cette mère qui cherche à sortir son fils de cette délinquance.
On se réjouit des quelques adultes – comme le père Mandao – qui tendent la main à ces jeunes désoeuvrés.
On est enfin horrifiés par les pratiques des policiers au coeur de ces quartiers.

Le roman finit sur un carnage. Dur à lire (et à expliquer aux enfants) mais l’histoire apporte des moments de petits bonheurs que les enfants des rues savourent avec désinvolture, habitués à ne pas savoir de quoi sera fait le lendemain.

Bouleversant mais éclairant.

Sandrine Damie

Article précédent

Ailleurs pour ce Silent Sunday

Article suivant

Noir et blanc pour ce Silent Sunday

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sandrine

Sandrine

Glisser un livre dans ma valise, c’est avoir toujours un compagnon de route pour me guider, me distraire, m’informer, satisfaire ma curiosité… De cette envie d’avoir des guides de voyage et des romans liés à mes destinations de vacances/de voyages/de courtes escapades, en découle l’idée de partager avec mes enfants, cette découverte des Autres : autres paysages, autres cultures, autres modes de vie, autres climats, autres animaux, etc.
J’espère que mes chroniques vous donneront quelques envies de lectures pour vos enfants… et susciteront des échanges entre nous, pour discuter, commenter et ouvrir nos horizons de lecture. Et pour découvrir mes voyages, c'est sur mon 2e blog One Two Trips