Alma de Timothée de Fombelle


Roman - Alma, le vent se lève

« Alma » de Timothée de Fombelle sera à terme une trilogie évoquant l’esclavage et le combat pour son abolition. Dans ce roman, suivez Alma, adolescente du peuple Oko, partie à la recherche de son frère, devenu captif.

Comment parler de l’esclavage aux juniors et ados ? Timothée de Fombelle a choisi la fiction pour partager avec les jeunes ses connaissances et recherches sur l’histoire de l’esclavage et de son abolition. Il a été motivé par l’envie de partager une parole, une mémoire disparue de ces esclaves. Si les archives regorgent du point de vue des esclavagistes, quelle place pour le vécu des captifs dont les vies ont été volées pour faire commerce ? Sans concession, le roman de Timothée de Fombelle (dont l’intrigue se déroule en 1786 et 1787) interpelle sur ces parcours de vie brisée, les conditions inhumaines, et sur la domination des Européens sur d’autres peuples. C’est un tableau complexe qu’il nous propose, avec subtilité et émotion.

 Roman - Alma de Timothée de Fombelle

Alma, c’est aussi l’histoire de l’espoir, des liens qui unissent les personnes entre elles, c’est l’épopée d’une ado de 13 ans – au coeur d’une société profondément injuste – qui avance coûte que coûte. Alma, c’est aussi des pouvoirs liés à la nature que seul le peuple Oko possède. Ce côté surnaturel apporte de la légèreté et de la poésie dans le récit.

Roman - Alma de Timothée de Fombelle

Tome 1 : Alma, le vent se lève

« Le jour où son petit frère disparaît, Alma part sur ses traces, loin de sa famille et de la vallée d’Afrique qui les protégeait du reste du monde. Au même moment, dans le port de Lisbonne, Joseph Mars se glisse clandestinement à bord d’un navire de traite, La Douce Amélie. Il est à la recherche d’un immense trésor. Dans le tourbillon de l’Atlantique, entre l’Afrique, l’Europe et les Caraïbes, leurs quêtes et leurs destins les mènent irrésistiblement l’un vers l’autre. »

Mon avis : En choisissant l’imaginaire plutôt qu’un docu-fiction l’auteur apporte de la légèreté et du romanesque dans une histoire profondément douloureuse, celle de l’esclavage. Alma, 13 ans, est l’une des dernières descendantes du peuple Oko (inventé par l’auteur) vivant dans un endroit préservé, un paradis perdu. Tenté par les terres inconnues, son frère suit son « zèbre sans rayures » qui connait le chemin de « l’autre monde ». Mais cette soif de découverte se solde rapidement par sa capture. Il est embarqué dans un navire pour gonfler les rangs des captifs, vendus aux plus offrants. Dès qu’il disparait, Alma désobéit à son tour, et la voilà partie sur les traces de son frère. Comme le lecteur, elle découvre ce monde de la traite d’humains, le sort réservé aux Africains déracinés pour être les captifs de marchands européens, partis à la conquête de terres lointaines. Comment ne pas être en colère, triste, abasourdi par les colonnes d’hommes, de femmes et d’enfants condamnés pour le profit d’un petit nombre.

Tome 2 : Alma, l’enchanteuse

« Alma et Joseph ont rejoint Saint-Domingue sur les traces du navire La Douce Amélie et de son insaisissable trésor. Mais Alma n’a qu’un seul but : retrouver Lam, son petit frère. Dans les plantations de canne à sucre, les champs de coton de Louisiane, pami les milliers d’esclaves qui se battent pour survivre, la jeune fille poursuit sa quête tandis que Joseph traverse à nouveau l’Atlantique. On parle d’abolition à Londres. En France, le pouvoir de Versailles commence à vaciller. En se séparant, les chemins d’Alma et Joseph leur rappellent à chaque instant tout ce qui les unit. »

Mon avis : les semaines ont été longues entre les 2 tomes. Il avait été difficile de laisser Alma à la fin du tome 1. Maintenant que vous avez les 2 premiers tomes publiés, enchaînez-les tranquillement en attendant la sortie du tome 3 (en 2023 !), le dernier consacré à Alma. Avec plus de 800 pages, vous aurez de quoi vous occuper.
Dans ce 2e tome, On retrouve Alma à Saint Domingue. Elle est plus motivée que jamais. Elle est aussi plus sûre d’elle, et s’affirme. Joseph Mars, l’ado qui croise son chemin depuis le début (parti à la recherche d’un trésor sur l’un des navires négriers depuis La Rochelle) veille sur elle. Les scènes de vie dans les plantations laissent progressivement la place à quelques espoirs : en Europe, on parle d’abolir l’esclavage !

Alma, c’est plusieurs histoires en une, permettant d’aborder un 18e siècle dans toute sa complexité. La soif de l’or et du profit, la quête familiale, les droits de l’Homme, les conditions de vie… L’auteur sait nous plonger dans une ambiance singulière à chaque chapitre, à la manière d’un peintre qui offre à voir le monde à travers différents tableaux.

Entretien de Timothée de Fombelle : « raconter l’esclavage »

Vous l’aurez compris, j’ai hâte de découvrir le dénouement de l’épopée d’Alma.

Je fais le vœu secret qu’elle retrouvera son paradis perdu avec ceux qui lui sont chers. Mais je n’oublie pas non plus qu’au delà du parcours de vie de cette adolescente, Timothée de Fombelle nous éclaire sur un 18e siècle, sombre et inhumain. Sa narration distille des repères historiques en nous plongeant au coeur du chaos. Il a su trouver le juste équilibre entre le fantastique et la réelle histoire de l’esclavagisme. Cerise sur le gâteau : Alma, c’est aussi un roman d’aventure où plusieurs personnages se déchirent pour retrouver un incroyable trésor !

Comment conclure sans parler des couvertures des 2 tomes déjà parus tout simplement somptueuses ? Elles sont un avant-goût des quelques pages intérieures illustrées par François Place, dont j’admire autant les dessins que l’écriture.

  • Roman - Alma de Timothée de Fombelle
  • Roman - Alma de Timothée de Fombelle
  • Roman - Alma de Timothée de Fombelle
  • Roman - Alma de Timothée de Fombelle

Je recommande vivement ce roman aux ados comme à leurs parents.
Sandrine Damie

Alma
Timothée de Fombelle (auteur), François Place (illustrateur)
Gallimard Jeunesse
T1 : Le vent se lève – 18 euros
T2 : L’enchanteuse – 19 euros

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.