Témoignages

Témoignage de Marie Lemaire, Graine 2 sur le crowfounding

marie_lemaire


Intriguée par la souscription lancée en ligne par la maison d’édition Graine 2, j’ai contacté Marie Lemaire, chargée d’édition pour qu’elle nous éclaire sur cette initiative originale.

Vous tentez l’aventure du financement participatif. Pourquoi misez-vous sur ce système et non sur un modèle plus classique de lever de fonds ?
La levée de fonds n’était pas vraiment adéquate pour ce cas-ci. Le financement participatif est bien plus approprié pour un projet ponctuel comme celui-ci, à savoir la publication d’un ouvrage, et non le développement global de l’entreprise.

Chaque ouvrage est un coût important, et on nous demande beaucoup de destinations. Le financement participatif, qui est davantage du préachat que du don ou de l’investissement, nous permettra de proposer cette destination plus rapidement et de créer une petite communauté autour de ce titre, car tous les participants font vraiment partie de l’aventure et en suivent les évolutions.

Comment avez-vous décidé du périmètre de cette participation des internautes ?
La durée choisie, à savoir 60 jours, correspond à la durée moyenne des projets proposés sur Ulule, et c’est celle que recommande le site, qui suit de près tous les projets et est de très bons conseils.

Concernant le montant, nous avons pour objectif de réunir 30 % du financement total du projet, ce qui serait un vrai coup de pouce pour pouvoir proposer ce titre d’ici la fin de l’année. Pour cela, nous avons choisi des contreparties qui correspondent vraiment à ce que les internautes peuvent donner, et même pour les plus hauts montants des contreparties vraiment avantageuses, pour que les participants aient envie de se lancer dans l’aventure !

Si l’aventure est concluante, pensez-vous faire appel au crowfunding pour chaque parution ?
Non, nous restons une maison d’édition classique, et nous continuerons à publier la majorité de nos ouvrages sans avoir recours au crowfunding. Mais si cela fonctionne bien, nous pourrons retenter l’expérience pour enrichir notre collection Graines de Voyageurs plus rapidement.

Et si vous n’arrivez pas à boucler le budget, cela remet-il en cause la sortie du guide sur Montréal et le Québec ?
Non, cela ne remet pas en cause la sortie de ce guide, mais cela la repoussera.

Comment faites-vous connaître cet appel à contribution (réseaux sociaux, articles dans la presse…) ?
Nous avons d’abord fait appel à nos amis et familles, pour qu’ils nous suivent sur ce projet et surtout pour qu’ils le partagent. Ensuite, nous misons beaucoup sur la diffusion de l’information via nos réseaux sociaux, les blogs qui nous suivent et tous les fidèles de la collection Graines de Voyageurs ! Et nous espérons évidemment toucher des personnes qui ne connaissent pas du tout notre collection mais qui seront convaincus par l’idée !

Propos recueillis par Sandrine Damie

Article précédent

"Meurtre à Noirmoutier"... Et si votre enfant avait tout vu ?

Article suivant

Brèves du 5 avril 2014

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sandrine

Sandrine

Glisser un livre dans ma valise, c’est avoir toujours un compagnon de route pour me guider, me distraire, m’informer, satisfaire ma curiosité… De cette envie d’avoir des guides de voyage et des romans liés à mes destinations de vacances/de voyages/de courtes escapades, en découle l’idée de partager avec mes enfants, cette découverte des Autres : autres paysages, autres cultures, autres modes de vie, autres climats, autres animaux, etc.
J’espère que mes chroniques vous donneront quelques envies de lectures pour vos enfants… et susciteront des échanges entre nous, pour discuter, commenter et ouvrir nos horizons de lecture. Et pour découvrir mes voyages, c'est sur mon 2e blog One Two Trips