Témoignages

Fanny Joly, auteure jeunesse : « la feuille blanche me stimule »

Avec plus de 200 livres à son actif, Fanny Joly évoque pour nous son parcours, ses envies d’écriture et la lecture à haute voix… 

Littérature jeunesse et voyage : Fanny JolyVous avez eu une première vie professionnelle dans le monde de la publicité. Quel a été le déclic pour vous lancer dans l’écriture d’albums jeunesse ?
Avoir des enfants m’a donné envie d’écrire pour eux. Très banalement. La réalité de mon métier est moins… enfantine ! Quant à nos enfants, l’une lit beaucoup, l’autre un peu, le dernier pas !

Quel a été votre premier album ou roman jeunesse publié ?
Marceau Bonappétit. Album co-écrit avec une amie médecin : Brigitte Boucher. Publié en 1984 par Centurion, avec des dessins d’Agnès Mathieu. Publication due à la ténacité de Brigitte. Album épuisé depuis belle lurette. Il sera à nouveau dispo fin 2014  en numérique  sur toutes les plateformes signifcatives. Je fais cette démarche pour 12 de mes albums introuvables que j’aime bien.

Après plus de 200 livres à votre actif, continuez-vous de proposer vos textes / idées de livres aux éditeurs… ou répondez-vous à des commandes précises ?
Je continue avec bonheur plusieurs séries qui plaisent aux lecteurs (et à moi). Cela me laisse peu de temps pour initier des projets nouveaux. J’ai un projet d’album musical qui me tient à cœur.

Qu’aimez-vous dans le processus d’écriture ? La peur de la feuille blanche vous a-t-elle parfois bloquée dans votre travail ?
J’aime la liberté. L’imaginaire en marche. Je n’ai pas peur de la feuille blanche. Elle me stimule au contraire. Ma seule limite : le temps. Inventer, construire, rédiger : tout ça (me) prend un temps fou. Je cherche beaucoup. La plus grosse part de ce que je trouve part à la poubelle.

D’où tirez-vous votre inspiration ?
Du temps passé à la traquer ! Concentrée, sans rien faire d’autre !

Comment est née votre collaboration avec Laurent Audouin, illustrateur pour les aventures de Mirette ?
Nous nous sommes rencontrés grâce à Marie Lallouet, qui nous a “mariés” pour créer pendant 3 ans une BD “historicomique” dans J’Aime Lire : Suzie & Godefroy (repris chez Sarbacane). Un “mariage à 3”, avec ma belle-sœur Dominique Joly, auteur jeunesse et historienne. Un super-souvenir. Quand S & G s’est arrêté, Laurent m’a envoyé une image et m’a poussée à construire une histoire autour. Sur cette image : une fille à lunettes rouges, un immeuble parisien, une poupée à tête de caillou et du texte en xoloxoloxoloxolo. La suite est dans Panique à Paris…

Comment choisissez-vous les destinations des intrigues de Mirette ?
Ce sont les autres qui choisissent : Sarbacane notre éditeur, Flammarion notre diffuseur, Laurent. Je ne m’en mêle pas trop. Je m’adapte. “L’art vit de contraintes” a dit Léonard (de Vinci). A mon mini-niveau, je souscris. On peut faire une daube à Rio ou un festin à Maubeuge. Question de gourmandise.

Vous venez d’expérimenter la 1re lecture filmée d’un extrait de « Panique à Paris ». Qu’est-ce qui vous a motivée à vous lancer dans ce projet vidéo ?
15 jours à San Francisco, début 2014. Invitée au Lycée Français. J’ai rencontré plus de 1 200 enfants. On m’a demandé de lire à haute voix. Nouveau pour moi. L’accueil reçu + une rencontre décisive sur place ont fait le reste. A mon retour ma famille s’est emballée. Mes enfants m’aident. Mon fils aîné, “film-maker” installé à New York, est rentré pour réaliser le projet. Nous avons tourné 14 lectures, albums entiers ou extraits de romans. Nous les mettons en ligne au fur et à mesure.

Avez-vous de nouvelles aventures de Mirette en préparation ? Si oui, où se déroulera sa prochaine enquête ?
Vous ne croyez pas si bien dire : j’y travaille en ce moment même. Remise du texte fin octobre, sortie en avril 2015. Destination ? Chut ! Pas envie de me faire taper sur les doigts. C’est  mauvais quand on tient un stylo…

Sandrine Damie

Article précédent

Brèves du 12 septembre 2014

Article suivant

En Finlande, coup de bluff chez les Filouttinen

2 Commentaires

  1. 15 septembre 2014 at 06:48 — Répondre

    Bravo et Merci pour cet article sur ton blog ! Et longue vie à Mirette

  2. 15 septembre 2014 at 08:06 — Répondre

    Merci Laurent ! C’est un plaisir de suivre ton travail et celui de Fanny 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sandrine

Sandrine

Glisser un livre dans ma valise, c’est avoir toujours un compagnon de route pour me guider, me distraire, m’informer, satisfaire ma curiosité… De cette envie d’avoir des guides de voyage et des romans liés à mes destinations de vacances/de voyages/de courtes escapades, en découle l’idée de partager avec mes enfants, cette découverte des Autres : autres paysages, autres cultures, autres modes de vie, autres climats, autres animaux, etc.
J’espère que mes chroniques vous donneront quelques envies de lectures pour vos enfants… et susciteront des échanges entre nous, pour discuter, commenter et ouvrir nos horizons de lecture. Et pour découvrir mes voyages, c'est sur mon 2e blog One Two Trips